Le papa du futur

21-image-billet

Selon moi, le rôle de père a plus évolué durant les 30 dernières années que durant les 5,3 millions d’années avant ça. Les choses ont déjà tellement changé depuis l’époque où nos pères étaient jeunes papas que j’ai de la misère à imaginer à quoi ça pourra ressembler dans 30 ans!

Prenons la technologie de communications. Il fut un temps où le seul moment où tu pouvais communiquer avec ton gars, c’était à une partie de baseball, après deux ou trois bières. Aujourd’hui, on peut appeler les plus vieux sur leur cellulaire, les texter, les skyper, les tweeter, les instagrammer et les snapchater. J’avoue que la dernière méthode est moins commune. Rares sont les parents qui savent se servir de Snapchat! Je dis « les plus vieux », mais on s’entend que ça ne sera pas bien long avant que les bébés aient, eux aussi, des téléphones cellulaires. En plus d’un micro et d’une caméra, les moniteurs pour bébé auront bientôt des récepteurs téléphoniques et des haut-parleurs, et on pourra chanter des berceuses à notre bébé à partir du salon… Ou se servir du moniteur pour faire « freaker » les plus grands en leur faisant croire que leur chambre est hantée.

Après, il y a les mœurs. Y a pas si longtemps, si tu étais un papa à la maison, c’est que tu avais perdu ta job, et que ta femme s’en était trouvé une avant toi. Maintenant, c’est tout à fait respectable de faire ça et, dans 30 ans, j’imagine que les gens vont te regarder croche si tu travailles avant que ton enfant commence l’école; comme si c’était irresponsable d’abandonner ta femme et ton enfant pour retourner au bureau.

S’il y a une chose qui ne changera jamais par contre, c’est la fourgonnette. Même s’ils réussissent finalement à produire des chars volants, ça demeurera toujours le char volant le moins sexy que tu pourras acheter.

D’après moi, la meilleure époque pour être papa au foyer, c’est la nôtre, parce qu’on peut encore choisir le style de parentalité qui nous convient. On a le choix d’être là pour nos enfants ET de travailler si on veut. En même temps, le choix des papas qui décident de rester à la maison demeure un choix un peu exotique.

Seb

FacebookTwitter



Laissez vos commentaires