Urgence gardienne!

Ça nous arrive tous d’être en mauvaise posture. La gardienne est malade, maman a une réunion d’urgence, papa doit se rendre sur les lieux d’un chantier d’aménagement paysager, car il soupçonne une employée de lui voler des clients… Tu sais, des choses qui arrivent à tout le monde. Mais est-ce qu’emmener son enfant avec soi au travail est une bonne solution?

La première variable qu’il faut examiner, c’est l’âge de l’enfant. Avant 6 mois, c’est assez facile de garder les enfants dans une poussette ou dans un siège de bébé. Lorsqu’ils sont plus vieux, il faut les laisser se promener un peu. Le problème, c’est que les enfants se dirigeront à tout coup vers la pile de papiers importants qu’il faut livrer au patron dans cinq minutes. Puis, une fois que les enfants auront les papiers dans les mains, tu peux être certain que ce ne sera pas pour surligner les passages importants! Il faut être conscient qu’un enfant au bureau, ça veut normalement dire une sérieuse baisse de productivité.

Ensuite, il faut considérer le type de travail qu’on fait. Si on est tout seul dans un petit bureau à longueur de journée, c’est certain que ça peut dépanner. Par contre, si on est poseur d’échafaudage, c’est peut-être moins approprié… même si c’est étonnant de voir à quel point les enfants sont bons pour serrer des boulons avec leurs petites mains et pour grimper partout! Il existe également des emplois où c’est moins noir ou blanc. Dans une boulangerie, par exemple. Normalement, c’est un endroit pas trop dangereux et les gens sont assez cool, mais si jamais tu perds ton enfant et que tu viens d’enfourner des brioches, il vaudrait mieux un peu.

À bien y penser, il faut vraiment être mal pris pour emmener son enfant au travail. Ça peut nuire autant à sa santé qu’à la tienne. La meilleure option, pour ceux qui peuvent se le permettre, c’est le télétravail. Rappelez-vous que personne ne peut vous voir changer des couches ou essuyer du vomi de bébé au téléphone… Par contre, la téléconférence, c’est une autre histoire.

Seb

FacebookTwitter



Laissez vos commentaires